JPX-425

La décision d'achat n'a pas été facile, n'ayant aucune expérience en mécanique (je n'ai même jamais eu de mobylette...) D'une conversation avec le concepteur de la Souricette (Merci à lui!) avant d'acheter, il ressort déjà pas mal d'éléments intéressants:

1- Le JPX 425 existe en deux versions:

     - L'une avec deux échappements indépendants (un par cylindre), constitués d'un tube assez long et d'un divergent/convergent, le tout accordé. Il donne la meilleure puissance (24-26 CV?) à 4200-4500 t/mn si l'hélice est adaptée. Cette configuration est bruyante.

     - L'autre avec les deux échappements collectés dans une "boite à fumée" unique, horizontale, placée sous le moteur. Elle donne moins de puissance, car elle n'est pas accordée (18-20 CV?) et atteint un régime moins élevé (3500 t/mn). Elle est moins puissante que la précédente.

2- Il existe aussi divers allumages, à bobines simples ou double, alimentées par rupteurs ou capteurs à effet hall. Le plus fiable est constitué d'une bobine double et d'un capteur à effet hall.

3- Les jeux sont à contrôler. Un jeu axial réduit à quelques 1/10 de mm est normal. Un léger jeu au point mort haut et au point mort bas est également normal. En revanche il ne doit pas y avoir de jeu lorsque le piston est à mi-course.

4- Le risque est que l'intérieur des cylindres soit corrodés. Il est à prendre, probablement réduit si le vilbrequin tourne sans frottement désagréable. On ne peut pas le savoir avant le démontage, si par malheur celui-ci s'avère nécessaire.

Voici donc le bagage dont je disposais avant de décider...Je me suis lancé, bien conscient que ce ne serait pas forcément simple.

 

Déballons les cartons:

Celui du moteur.

Celui des accessoires (il y a des crottes de souris!!! Tout celà est très cohérent en fait...)

L'hélice.

Voici le moteur sous plusieurs angles [1 2 3 4 5 6 ] Il n'y a pas de bougies, et pour l'instant je n'ai aucunne idée du type qui convient. A chercher.

Le moteur seul (sans les bougies) pèse 16 kg (sympa!). Voici le plan coté de l'interface de fixation (à faire).

Voici les échappements. J'ai fait un plan coté (enfin, bientôt...). Pour l"instant, je n'ai pas d'idée précise sur la façon de les monter. Ils pèsent au total (à déterminer) kg et (à déterminer) kg sans les raccords souples.

Le moteur, ce n'est pas simple.

ICI FT_JPX425_28082011 le document le plus récent regroupant toutes les informations sur le JPX 425 que j'ai pu restituer ou retrouver.

----------------------------

29 août 2011

 

Allons...je me suis désespéré un peu trop vite au sujet de la doc JPX en ligne, et par ma faute encore: C'est un collègue plus posé que moi qui me l'a trouvée en un instant. Simplement, j'avais oublié de préciser le format dans ma recherche. Il aura son nom sur la machine!

Le précieux doc est ICI manuel-JPX425.pdf. Je maintiens cependant la fiche de synthèse active.

 

-----------------------------------

The decision to buy was not so easy, due to my lack of expertise (I did not even have a scooter when I was a boy...). From a discussion with the designer of the Souricette (thanks...Michel!), some intersting points raised:

1- The JPX exists in two versions:

- the first, with two independant exhaust lines (one for each cylinders), made of a long tube terminated with a convergent/divergent, all the stuff carefully tuned. It is the most powerful version, delivering some 24-26 HP @4500rpm. On the other hand, this version is noisy.

- the second, with one common exhaust line, the two cylinders being linked to a unique "smoke box". It is less powerful (some 18-20 HP?) @3500 rpm, but also less noisy than the first one.

2- Several ignition subsystems exist, with simple or double coil, with rotating interruptor or hall effect sensors. The best should be the association of a double coil with hall effect sensors.

3- THe loose must be assessed. Some 1/10mm axial loose is acceptable. A slight loose at dead points too. But when the piston is in mid course position, no loose are admitted.

4- The risk is that some corrosion exist on the wall inside the cylinders. There is fair chance not to have that it the engine rotate smoothly by hand betweem dead points (it is extremely hard to pass them due to high compression). We must accept this risk and there is no simple way to detect it unless to unmount the engine, if we are unlucky enough to be obliged to do so...

So, that was the elements I had before decision...I started, trusting the seller, aware that the story will not be simple.

Unpack, now!

This is the engine.

These are the accessories.

Here is the propeller.

Here is the engine, from diverse angles [ 1 2 3 4 5 6 ]. There is no spark plug. At present, I do not have any idea of the appropriate reference. I'll must investigate. The engine weight is 16 kg (nice!). Here is the sketch of the mechanical interface(I'll do it soon).

Here are the exhaust lines. At present, I do not have any idea about the way to mount them correctly. I'll have to investigate too... The total weght is (I'll fill that soon) and (I'll fill that soon) without the souple tubes joints.

The engine issue is not simple!

HERE FT_JPX425_28082011 the most recent document gathering all the infos I was able to find out or reconstruct.

 

-------------------------------

 

29 august 2011

Hem...I desperate myself too fast regarding the JPX document, furthermore due to my fault! A colleague more smart than me found it out instantly. I have to admit that I forgot to enter the format "pdf" in my request...He will have his name written on the plane!

The precious document is THERE manuel-JPX425.pdf. I'll keep the synthetic brief update,, however.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×